Prise entre culpabilité et réussite
Business,  Développement personnel

Prise entre le sentiment de culpabilité et l’envie de réussir – Comment faire ?

Partagez cet article
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 4
  •  

J’ai essayé à plusieurs reprise de me lancer dans l’aventure de l’entrepreneuriat. Le but a toujours été le même : créer mon activité et être indépendante professionnellement.

J’ai toujours voulu pouvoir être maître de mon temps, notamment pour les différents aspect familiaux.

Pour me motiver, je lisais quasiment tous les exemplaires de magazines du type Capital ou Challenge.

J’adorais lire les histoires de succès stories, les sociétés florissantes ect. Ça me donnait de l’espoir de pouvoir y arriver également.

En même je me demandais pourquoi ces personnes y arrivaient et pas moi. Qu’est-ce qu’ils faisaient et que je ne faisais pas. Qu’est-ce qu’ils avaient et que je n’avais pas.

Malgré mon envie de créer mon entreprise, j’éprouvais au fond de moi une culpabilité. Je n’arrivais pas vraiment à mettre le doigt dessus, mais c’était là.

Après toutes ces années, j’ai enfin compris ce qui clochait.

 

Le storytelling ou l’art d’embellir la réalité

Storytelling

J’ai passé beaucoup de temps à lire des témoignages d’entrepreneur sur la réussite de leurs entreprises. De belles histoires, avec la rencontre de l’associé idéal, l’idée qui a tout de suite marché, les investisseurs qui ne demandaient qu’à investir dans la société.

Bon j’exagère un peu mais c’est quand même pas très loin.

Ce que je n’avais pas compris, c’est qu’il n’y avait qu’une partie de l’histoire. La partie où tout va bien. Où même si il y a quelques difficultés, ce n’est quand même pas grand chose. La version où on a l’impression que c’est facile.

Cette version de l’histoire me faisait me sentir mal lorsque je n’arrivais pas avancer dans mes projets entrepreneurials. Je me sentais coupable.

Les émotions dans tout ça ?

Toute la partie émotionnelle est occultée ou minimisée, ainsi que les difficultés liées à la création et au démarrage de l’entreprise.

J’ai fini par arrêté de lire ces témoignages, parce que je me suis rendu compte que ce n’était pas ce qui me ferait avancer. De plus, ça ne m’aidait pas à comprendre le sentiment de culpabilité que j’avais.

Je me sentais coupable de vouloir plus pour moi. On entend souvent les mamans dire que leurs enfants sont ce qu’ils ont de plus beaux, de plus cher. Je culpabilisais car vouloir plus voulait dire que la plus belle des choses que j’ai faite n’étaient pas mes enfants.

De plus, créer une entreprise demande beaucoup plus de temps que d’être salarié, donc du temps que je consacrerais en moins à mes enfants.

Bref c’était la catastrophe, au niveau émotionnel.

 

Une mère ne devrait pas se sentir coupable de vouloir plus pour elle

Sentiment de culpabilité et envie d'entreprendre

Ce qui m’a encouragé à écrire cet article, c’est la discussion que j’ai eu avec une femme dans un groupe de discussion sur Facebook. Elle vient de se lancer dans l’entrepreneuriat et culpabilise de ne pas passer autant de temps qu’elle le souhaite avec sa fille.

Elle a choisi d’entreprendre dans la vente de produits cosmétiques via les réseaux sociaux. L’argument numéro 1 des sociétés qui propose ce type d’activité est :

Travailler de chez vous, gagner de l’argent tout en profitant de votre famille, de vos enfants.

Voilà ce que je lui ai répondu. J’espère que ça pourra aider certaines d’entre vous qui sont prise entre l’envie de réussir et la culpabilité de passer moins de temps avec ceux que vous aimez.

Mes conseils à une maman prise de culpabilité

Je sais que tu vois souvent des messages, des articles de blog, des publications Facebook qui te disent que si tu travailles de chez toi tu pourras profiter de tes enfants.

Mais la vérité est que le travail, c’est le travail. Que tu sois chez toi ou dans un bureau, tu dois faire ce que tu as à faire pour faire grossir ou du moins pour faire prospérer ton entreprise.

Moi aussi j’y ai cru. Je suis toujours salarié et je travaille à créer mon entreprise et devenir freelance dans un 1er temps, puis ouvrir une agence de communication.

J’ai la possibilité de faire une journée de télétravail par semaine. Je peux te garantir que pendant cette journée je ne traîne pas sur mon canapé à regarder des séries.

Je bosse !

La seule différence que tu pourras avoir en travaillant de chez toi est que tu pourras choisir tes horaires.

L’envers du décor est que tu dois travailler dur en tout cas dans un premier temps, pour te faire connaître, faire ton site, networker, ect.

Voici ce que je te propose de faire : Prends du recul

Prendre du recul et se poser les bonnes questions

Tu ne dois surtout pas culpabiliser de vouloir plus pour toi. En l’occurrence tu le fais pour ta fille. Si tu es heureuse dans ton travail, ta fille sera heureuse.

Souvent, quand on a la tête dans le guidon on oublie pourquoi on a décidé de faire les choses. En fait on le sait, mais le doute qui nous envahis, prend le dessus.

Voilà ce que je te conseille.

  • Pourquoi je fais ce que je fais ?

Ce pourquoi est extrêmement important. Que tu le fasses pour toi, pour ton mari, pour tes enfants. Ce pourquoi est déterminant, parce que c’est ce qui te permettra de tenir.

Garde la réponse à ce pourquoi dans un coin de la tête. Dès que tu te mets à douter pose-toi la question.

  • Tout changement de situation se fait souvent avec un ou des sacrifices.

Equilibre vie privée, vie professionnelle, j’y ai cru pendant longtemps. J’ai envie de dire que c’est possible si tu as une ambition moyenne. Par contre si tu as envie de t’offrir une vie extraordinaire, il y a forcément un sacrifice à faire.

Ce sacrifice peut être temporaire, le temps que les choses se mettent en place. Tu ne passeras pas autant de temps avec tes enfants que tu ne l’aurais souhaité. Tu n’iras plus boire des verres avec tes copines ou ne dormiras peut-être pas non plus tes 7h habituels.

Ce qu’il y a à retenir, c’est que tu fais un sacrifice maintenant, pour mettre de bonnes bases à ton business, pour relâcher la pression plus tard et profiter un peu plus.

Tous les entrepreneurs qui parlent de leur succes strories omettent volontairement ou minimisent les difficultés aux quels ils ont fait face pendant le lancement de leur entreprise.

Sache que ces difficultés existent. On n’en parle pas spécialement, mais elles sont là. Et surtout ne lâche pas !

 

Quels sont le ou les conseils supplémentaires que tu pourrais ajouter à cette liste ?

16 Comments

  • queenofthetribu

    Très bel article, je suis un peu dans ce contexte ces derniers temps, beaucoup de remises en question sur mon travail, mes enfants, qu’est ce qui serait le mieux…. Je n’ai pas vraiment de conseils à donner, si ce n’est de tenter de faire ce qui est le mieux, ce qui vous parait être le meilleur équilibre pour vous, pour les enfants. QUitte à faire des choix parfois mal perçus.

    • BusyMaman

      C’est bien de se remettre en question car à mon sens ça permet de s’améliorer. Après effectivement assumer les choix qu’on a décidé de faire malgré la famille c’est parfois compliqué mais nécessaire.

  • justine

    Tres bel et bon article, je ne trouve rien a rajouter, hormis le faite de croire en soit et de se donner tout les moyens possible pour y arriver avant tout pour soit 🙂
    bisous!

  • Vanity of our Lives

    Hello
    Je suis maman active et c’est vrai que je culpabilise de temps en temps que mes enfants voient plus leur nounou que moi ! Mais pour moi, mon boulot est un épanouissement personnel dont j’ai besoin pour avancer. Reste à trouver un juste équilibre !

  • Sehria

    Merci pour cet article ! C’est tellement ça ! Mais sans trop de culpabilité quand même car j’avais quelqu’un pour assurer derrière … D’ailleurs j’avais fais une série d’articles pour l’happening car il fallait que ça sorte !

  • Lucie

    Je ne suis pas maman mais je viens de publier un article sur le revers de la médaille de l’auto entreprise et suis donc bien d’accord avec ton article.
    Effectivement il faut se donner à fond pour réussir en tant qu’indépendant, ce n’est pas une alternative tranquille pour pouvoir mieux s’occuper de ces enfants ou avoir d’autres projets à côté.
    Mais oui, on parle beaucoup des aspects positifs dans les livres 😉 C’est dommage

  • Juliiebty

    très belle article ! Je ne suis pas maman mais ça ma toucher quand même et je comprend tout à fait les sentiments que tu as pus ressentir ! J’aimerais beaucoup travailler de chez moi, et en lisant ton article je me dis que je devrais travailler plus, et que je devrais profiter du fait de ne pas avoir d’enfant pour me lancer !

    • BusyMaman

      Travailler de chez soi est luxe pour moi. Rien que le fait de ne pas prendre les transports en commun (horrible en région parisienne) c’est du bonheur. Après c’est sur qu’avec des enfants à la maison c’est plus compliqué !

  • Lili

    Hello,

    Je suis maman depuis 1 an maintenant, je suis tombée enceinte pendant ma reprise d’étude … pas facile quand tu veux reconstruire ta vie professionnelle. Et aujourd’hui, j’ai mis tous mes projets de côté parce que je suis devenue maman et que ma responsabilité est de ramener suffisamment d’argent pour subvenir aux besoins de ma famille. Ce que je ne pourrais pas, si je devais lancer mon projet initial.
    Je ne dis pas que je ne suis pas heureuse dans mon travail actuel, mais surtout que professionnellement je ne suis pas épanouie parce que mon rêve est passé et que je pense qu’il va être dur de le réaliser.
    En quelque sorte tenir un blog, comme je le fais aujourd’hui, me permet de réaliser un peu se rêve… mais ce n’est pas réellement ça. C’est juste une tâche, que je me suis rajoutée en plus de tout ce que je fais déjà.
    Ça me plait tellement, que je ne peux plus le lâcher … mais comment joindre sa vie de maman, sa vie professionnelle, sa vie de couple et tous mes hobbies ?
    Pas évident à vrai dire.

    En tout cas, merci pour ton article il donne de l’espoir. Et je pense que c’est ce qu’ont besoin chaque maman de nos jours. Nos responsabilités ont changées. La société nous compresse et nous demande toujours plus. Dur de faire ce que l’on veut au final … Enfin, c’est un peu ce que je pense aujourd’hui. Mais peut-être un jour ça changera 🙂

    Douce journée, Lili.

    • BusyMaman

      Merci pour ton témoignage Lili
      Je ne pense pas que ton rêve soit passé. Garde le bien en tête.
      Pour ma part j’ai mit tous mes ambitions professionnelles de côté pendant plus de 10 ans parce que j’ai mis ma vie de famille en avant.
      Aujourd’hui, j’ai de nouveau de l’espoir de réaliser mon projet entrepreneurial.
      Peut-être que ce n’est juste pas le bon moment pour toi. Comme tu le dis, un jour ça changera 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :